2017 L’affiche est tentante : quatorze jours au Népal pour un tarif abordable. Le programme associe habilement des visites touristiques, un fil rouge agricole et forestier assez ténu mais réel, des possibilités de randonnées. J’adhère à l’amicale et m’inscris à ce voyage. Je ne le regretterai pas ; même mes craintes de l’entre soi ont été dissipées.

2018 Consommateur mais pas ingrat : me voici désormais membre et cotisant régulier de l’amicale. Vu de Marseille, l’activité voyage, qui est au demeurant à l’origine de sa création, est cependant la seule réellement accessible…

2019 Le CGAAER m’ouvre sa porte : l’amicale devient plus tangible. Elle s’incarne dans sa présidente, toujours enthousiaste et dynamique, soutenue par un bureau chaleureux et participatif dont je fais désormais partie.

Peu de moyens mais une belle efficience. L’organisation du voyage annuel y est très bien rodée. Toujours un coup d’avance. L’année est ponctuée de rencontres régulières : découvertes de lieux et pratiques en lien avec nos activités professionnelles autant que culturels, manifestations festives mensuelles à l’occasion de tel départ en retraite ou tel événement.

La lettre trimestrielle et la cérémonie des vœux sont des liens privilégiés avec nos plus ou moins jeunes retraités.

Quelle chute après ces propos laudatifs ? Un billet d’étonnement comme me le suggère Sophie.

D’un côté le CGAAER : l’amicale serait elle aussi vivante sans son accueil et l’engagement de ses membres en activité ? Un CGAAER bienveillant dont les assemblées générales offrent des interventions toujours passionnantes, qui intéresseraient sans aucun doute au-delà de ses rangs et mériteraient de temps à autre une clôture conviviale.

De l’autre une amicale qui se doit de rassembler, d’éviter la tendance naturelle au cloisonnement et dont la convivialité est la raison d’être.

D’un côté une communauté de travail qui réunit au quotidien, dans ses bureaux et au sein de ses missions, vétérinaires, inspecteurs généraux et ingénieurs généraux.

De l’autre trois associations aux périmètres et aux statuts certes sensiblement différents mais œuvrant sous le même toit avec les mêmes intentions, sans s’ignorer mais ne peut-on aller au-delà ?

2020 Quel juste équilibre entre synergie et quant à soi ?

 

                                                                                                           Patrick CRÉZÉ

 

                                                                                                           Membre du bureau

 

 

 

                                                    

Actualités
à la une

               Voyage d'études en JORDANIE

L'amicale organise un voyage en JORDANIE

du jeudi 19 mars au mercredi 1er avril 2020.

Le prix du voyage est fixé à 2 125 € par personne en chambre double

(supplément chambre individuelle de 507 €),

pour 14 jours, en pension complète sauf deux dîners libres.

Le programme détaillé est consultable ici.

Les inscriptions sont complètes.

Les destinations des années suivantes pourraient être l'Argentine et le Rajasthan.