Le 4 juin 2020,

« A Sainte Clotilde, de fleur en buisson, abeille butine à foison. »

Ce 4 juin est le jour où j’espérais vous retrouver avenue du Maine pour notre assemblée générale. Où j’espérais évoquer notre année écoulée riche de ses 300 adhérents, faire notre miel du souvenir de nos moments partagés et offrir une floraison de nouveaux projets où chacun garderait envie de venir butiner.

Des projets nous en avions dont celui d’une rencontre avec les chauves-souris dans la forêt de Rambouillet.  Je ne suis pas certaine que cela soit la sortie à laquelle vous auriez songé aujourd’hui avec le plus d’impatience mais je reste persuadée que votre appétence pour de nouveaux savoirs n’a en rien été altérée par un peu de confinement, et probablement même, au contraire ; nous reprendrons cet aventureux projet.

Ce 4 juin est le jour où j’allais vous dire au revoir en tant que Présidente de l’Amicale avec le plaisir d’avoir œuvré avec les équipes du Bureau à entretenir une joyeuse dynamique au cours des six années écoulées. Où j’allais n’exprimer aucun regret d’un emploi du temps où il fallut insérer d’autres « penser à », « rédiger cela », « corriger ceci », « proposer que », « organiser pour », « faire les courses chez », «vérifier si », « demander à », « anticiper sur », « répondre à », « prévoir pour », et …« remplir le lave-vaisselle situé au 3ème étage ».

Puis vint la Covid-19, et j’ai douté.

Le silence de presque tous pendant la période inédite traversée, la mobilisation non spontanée des membres du Bureau, m’ont laissé penser que j’avais échoué à faire vibrer cette âme sans laquelle l’instrument à cordes qu’est notre voix a une sonorité faible, sourde et en définitive, vide. Notre distanciation physique fut, selon le mot d’ordre erroné, également sociale, loin de l’identité de l’AIGPEF.

A malheur, petit bonheur fut toutefois bon : l’Amicale a été maintenue en éveil au travers des échanges entre les voyageurs restés sur le tarmac suite au report du voyage en Jordanie. Durant les 14 jours de ce qui aurait dû être ceux de notre périple, Marcel LINET nous a organisé des visites virtuelles quotidiennes épousant fidèlement chaque étape de notre tracé.  Ce fut une très belle initiative qui nous a donné le sourire et conforté dans notre désir de nous envoler vers cette destination. Et nos plongeons communs avec Jean-Baptiste DANEL dans le code du tourisme et l’ordonnance prise pour y déroger ont entretenu notre mobilisation au service de l’Amicale, mobilisation encore active car tout n’est pas encore résolu. Merci Jean-Baptiste.

Et puis, il y eut le plaisir d’enfin se retrouver entre membres du Bureau et l’envie de réussir à réaliser notre bulletin, pour retrouver le lien avec vous tous, malgré une matière première au départ limitée à quelques mutations recensées et décès annoncés. J’espère que c’est en très belle santé que vous accueillerez ce numéro un peu atypique avant de nous retrouver à une date…encore parfaitement inconnue !

Ce sera à l’automne, et là je pourrai vous dire au revoir sans distanciation quelle qu’elle soit.

 

                                                                                  Sophie VILLERS

 

                                                                              Présidente de l'amicale

 

 

 

                                                    

Actualités
à la une

               Voyage d'études en JORDANIE

En raison de la pandémie le voyage d'études a été reporté à l'année prochaine.

Les nouvelles dates proposées à ce jour sont du 23 mars au 5 avril 2021.

Les membres inscrits recevront une information sur les nouvelles modalités prévues.

Les destinations des années suivantes pourraient être l'Argentine et le Rajasthan.